Elitisme, snobisme intellectuel, et ta sœur ?

Faut-il écrire pour soi ou pour les autres ? Pouvons-nous nous dire “auteurs” si nous écrivons sans avoir jamais publiés ? A partir de combien de livres édités ( et si possible chez un éditeur somptueux genre Gallimard) pouvons nous nous considérer comme un écrivain-un-vrai-un-grand ?

Et le sexe des anges ?

“Moi je ne lis que ce qui me plait“, énonce celui-ci gravement. Je me demande in petto comment diantre peut-il savoir à l’avance si ce qu’il va lire lui plaira, mais il y en a qui sont nantis du don de seconde et troisième vue – des autres, dont je fais partie, qui ne savent pas jusqu’à la page 114 que le livre qu’ils ont ( au choix) emprunté à la biblio, acheté à la Fnac ou volé mine de rien chez un ami sera “celui qui leur plaira” ou non.

“Moi, je ne lis que pour parfaire ma culture“, dit celle-ci – et la connaissant, je n’en attendais pas moins. Mais après tout, pourquoi pas ?

“Moi, je lis tout ce qui sort“, dit l‘autre. Là, je me dis qu’il ou elle a du temps à perdre, et de longues heures tranquilles. Car il en sort, depuis quelques mois, il y a un renouveau dans l’édition traditionnelle, sans compter toutes les revues, et tous les magazines qui sont à notre disposition sur la toile. Tiens, par exemple : pour parcourir la revue d’Eric Chevillard, il faut deux bonnes heures, chaque mois. Et comme elle est superbe, il est bon de la relire plusieurs fois. On découvrira quelques trésors nouveaux à chaque nouvelle lecture.

Donc, la question reste entière : alors, écrivons-nous pour une élite, pour nos amis, pour nous, ou pour les anges ? Bref : pourquoi écrivons-nous ? Pour QUI ?

Publicités

3 commentaires to “Elitisme, snobisme intellectuel, et ta sœur ?”

  1. Bonjour Mary, je viens vous remercier pour votre lien. Vous posez une question à laquelle une vie ne suffira sans doute pas pour répondre. Je vais faire plus court : j’écris parce que je ne sais pas faire autrement. J’écris pour être lue et ce que je ne veux pas partager, je le garde pour moi. Ecrire me permet de « dire » ce que la parole est impuissante à exprimer.
    Pour ce qui concerne les ateliers d’écriture, j’en anime, donc je ne vais pas être en accord avec vous :0) Lorsque j’ai débuté, j’ai suivi les ateliers de plusieurs écrivains : Alain Absire, Christiane Baroche, Georges Olivier Chateauraynaud, Hubert Haddad. J’y ai trouvé la nourriture que j’étais venue y chercher. J’essaie de transmettre à mon tour, à partir de ma pratique d’écriture. Ce sont donc des ateliers menés par un auteur et non pas des ateliers menés par une animatrice. La nuance est de taille.

    • Bonjour, Frédérique, et merci pour votre commentaire, je savais que je soulèverai quelques critiques en approchant de trop près les ateliers d’écriture et je dois faire amende honorable : oui, tous les ateliers ne sont pas semblables et j’ai trouvé, sur ceux que j’ai fréquenté, de très bonnes choses, mélées à d’autres, moins bonnes. Et parfois, tout a fait déplaisantes. Un jour, je me lancerai et je ferai un billet là-dessus.
      J’écris parce que je ne sais pas faire autrement ..C’est beau, je crois que je pourrais le mettre en lettres d’or au fronton de mon temple, également.

  2. hello Marylongwood ! J’ai cherché dans mes notes et j’ai retrouvé ce commentaire :
    « Aujourd’hui l’industrie du livre nage en plein délire, déchirée entre internet aux perspectives imprévisibles et les pratiques commerciales quasi totalitaires des poids lourds de l’édition qui font le ménage sur le marché jusqu’à éliminer toute alternative. » (Arte, journal de la culture. Octobre 2009)
    quant à la question de savoir pourquoi on écrit, ca reste assez complexe tant il doit y avoir de motivations différentes. Pour moi l’écriture est un exutoire. mais pas seulement. il y a la notion de plaisir aussi.
    salutations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :