Croire – 3

Réponse à Franonyme. (Voir le commentaire de Franonyme)

D’abord, merci pour votre passage sur mon blog, et ma réponse était trop longue pour la petite fenêtre des com. Donc, voila :

Je pense, si je vous lis bien, que nous sommes d’accord sur plusieurs points.

Je ne crois pas NON PLUS en un dieu de vengeance, de terreur et de mort. J’appelle Dieu – parce que je ne vois pas très bien quel autre nom je pourrais Lui donner (et je mets des majuscules parce que Sa grandeur me dépasse) – un être, une chose, une pensée, un truc-machin imprécis et content de l’être – qui nous est, je le répète SUPERIEUR en tous points. Je l’invente peut-être, et pourquoi pas ? Autant inventer un dieu de super bonté et de super amour qu’un diable-monstre, n’est ce pas ? C’est quand même plus rassurant. J’ajoute que je ne force personne à croire ou non : chacun, sur ce point comme sur tant d’autres, est libre.

Je vous suis bien aussi lorsque vous abordez notre ignorance : ne pas admettre que nous ne savons pas serait le comble de la connerie. Bien sûr que nous ne savons pas. Bien sûr que nous ne saurons jamais. Nous qui ne savons même pas contrôler la température, la fonte des glaciers, le temps qu‘il fera dans une semaine, si nous savions quelque chose, la moindre chose, nous voudrions TOUS, autant que nous sommes (les milliards d‘humains sur cette planète) en profiter, (de en tirer profit) et CONTROLER DIEU si nous le connaissions de visu et de facto !

Alors, béni soit-Il et qu‘Il nous reste secret, perso, je trouve cela très bien.

Et la vie, avant, pendant et après notre vie humaine, je trouve aussi que c‘est parfait de ne rien en savoir. Rester suspendus entre deux minutes. Que dis-je ? Entre deux secondes. Le temps d‘écrire ce message, le temps de le poster, et j‘aurai peut-être disparu, ceux qui nous lisent seront précipités dans un grand malheur ou dans un bonheur indicible, sans que nous en sachions rien, sans que rien ne vienne nous en avertir. Le temps d’un claquement de doigts et paf, nous n’existons plus : parfait.

Je ne cesse de le répéter : je crois en dieu, en l’amour, en l’amitié, aux humains qui ne sont pas tous aussi malveillants qu’on veut nous le faire croire. Je crois que notre vie a un but – je ne sais pas lequel, mais je cherche et je mourrai sans savoir, mais là n’est pas l’essentiel : il se pourrait que l’essentiel soit notre conversation, ici et maintenant. Il se pourrait que tout ce qui s’invente, tout ce qui nous sert à aller d’un point à l’autre de la planète Terre en un ou deux clics, téléphones, internet, et Google Earth inclus soit la finalité d’un projet établi depuis des millénaires par plus grand et plus fort que nous tous – je le répète : je ne sais pas plus que vous, j‘avance dans un brouillard intense : mais j‘avance. C’est pourquoi, souvent, je dis que, un jour, j’ai décidé de croire : et depuis, je continue.

Un ami nouveau m’a dit dans un message privé, hier “Je sens que vous aussi vous doutez “ Hé bien entendu que je doute, faudrait être vraiment idiots pour ne pas douter Mais malgré les questions, les doutes et les interrogations, je reste confiante ; allez donc savoir pourquoi ?

Quant aux institutions religieuses, halte : je ne me réfère à aucune, mon dieu est universel. Les hommes ont fait les religions, les hommes les ont défaites, refaites, surfaites. Les hommes (mâles) s’en sont servis contre l’autre moitié de l’humanité pour l’asservir, cette seconde moitié sexe faible pendant des siècles ; et on dirait bien que ça va recommencer si on n’y prend garde. Alors, les institutions, non. Même les livres saints, c’est à considérer avec circonspection. La parole divine se résume en très peu de mots, finalement. Et ce mot, ou ces mots, résonnent au creux de chacun : c’est très personnel, dieu, en somme.

En conclusion, ma croyance est très simple : les lois humaines, les théories, les dogmes, non. Mais pour chacun de nous l’esprit, pour soi, parce que nous ne sommes pas des animaux et que nous sommes doués de pensée et de raisonnement. Oui.

Et aussi d’émotions. Mais c’est une autre histoire.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :